Oracle de Delphes

L’Oracle de Delphes

La pythie de Delphes est sans nul doute le plus célèbre Oracle grec. Mieux encore, elle compte parmi les oracles les plus réputés du monde. Il s’agit, en fait, d’une femme, jeune et vierge. Sa fonction est de prédire l’avenir aux prêtres de Delphes. Ces derniers transmettront à leur tour, les prédications aux chefs de guerre . Il importe pourtant que la pythie soit un modèle de chasteté du fait même qu’elle est considérée comme l’épouse d’Apollon.

On la consulte la Pythie chaque sept du mois en cours.  Certes, c’est le jour de naissance d’Apollon. Ainsi, elle est installée dans l’adyton du temple d’Apollon. Plus exactement sur un trépied fixé au-dessus d’une petite crevasse. De là ressortent des émanations qui sont  sûres d’être sulfuriques. Ces gaz sont de même perçus comme étant le souffle d’Apollon. Les effets de ces émanations sont ceux qui ont plongé rapidement la Pythie dans une forme de transe mystique permettant la voyance et la divination.

Comment sont interprétés ses propos en voyance

Certains prêtres sont des experts en interprétations. Ainsi, lorsqu’ils  consultent la Pythie, ils se tiennent au côté de cette dernière et effectuent uniquement les tâches qui  leur sont données. Toutefois, ces propos pourraient  parfois être délirants. Ensuite, ils les remettront eux-mêmes sur écrit aux consultants.

Notons tout de même que si ce prophète était une personne haut placée à Delphes, il faut préciser que ses prédictions peuvent être à négocier. Ainsi , si elle prend parti ou si les prêtes disputent dans leur interprétation, la pythie sera répudiée. Un autre prendra alors sa place.

À quoi sert la pythie ?

Dans le monde grec, notamment dans son organisation politique, les Oracles de la pythie étaient très importants. Les gens attendaient d’ ailleurs avec impatience ses prophéties. En effet, une telle attente ainsi que ses réponses engendraient même des frustrations et de la crainte. Pourtant, il se trouvait dès fois que la prédiction n’allait pas dans les sens voulus. C’était le cas pendant la guerre entre la Grèce et l’Empire Perse. L’oracle de Delphes en ce temps proposa aux athlétiques de demander de l’aide auprès de Sparte. Pourtant, l’intervention du roi Leonidas est ce qui a fait remporter la victoire de Salamine. Pendant les guerres du Péloponnèse aussi, la pythie a pris parti de Sparte. Elle a donc été accusée d’opter pour l’ennemie, ce qui n’est pas du tout apprécié des Athéniens. Le même incident que le précédent se présenta également lors des conquêtes de Philippe de Macédoine. À la fin, le culte de la pythie a été mis de côté du fait qu’elle ne donnait pas raison aux Grecs.

Oracle de Delphes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Retour en haut